Pourquoi utiliser une pop-up sur son site ?

Salut, on ne se connait pas, mais ça vous dirait de coucher avec moi ? Bienvenue dans le monde du popup.
Par Stéphane Briot

Par Stéphane Briot

Auteur du livre Bien Utiliser son Blog - Eyrolles | Coach et mentor

Voir sur Amazon

De manière régulière, je suis les tribus de Stéphane Briot sur Live Mentor.C'est un vrai plaisir, c'est une source d'inspiration qui m'apporte des pistes de réflexion pour développer mes projets.J'apprécie son approche authentique.

Céline Avatar
Céline

partager cet article

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Au sommaire de Pourquoi utiliser une pop-up sur son site ?

La pop-up, l’arme soit disant fatale pour faire grossir sa liste de prospection, mais surtout, l’arme qui emmerde tout le monde !

Voilà qui est dit ! Oui, le ou la pop-up est pénible, intrusive, mal venue, et lorsqu’un internaute se pointe sur votre site, son intention n’est pas de vous filer son adresse mail. Pour cela, il va falloir bosser un peu. Seulement, l’apprenti blogueur pro et une majorité de sites l’utilisent encore, alors que son efficacité est plus que douteuse. Voici les chiffres.

Pourquoi le taux de conversion d'une popup est-il si bas ?

Salut, on couche ensemble ?

Imaginez donc un premier rendez-vous galant, arriveriez-vous en proposant à la personne de passer directement au plumard ? Non. Ok, dans certains cas, dans certains lieux, avec un certain degré d’alcool, ou suite à un certain degré d’abstinence, ça peut le faire.

Cependant, dans ces conditions normales, ce n’est pas ce que l’on fait. Alors, pourquoi le faire sur votre site ? Parce que certains « professionnels du marketing » le disent ? Ah.

Le problème, c’est que tout le monde, du moins, beaucoup de gens se plaignent d’un marketing sans humanité et continuent malgré tout à perpétuer cette tradition.

La popup : le marketing agressif

Alors, regardons les chiffres, puisque le marketing aime les chiffres. Le taux de transformation d’un pop-up, à son meilleur, c’est 10%. Plus généralement, sur votre propre blog, ce taux va situer à 0,5%. Et en moyenne, c’est 3% donc, vous emmerdez 97% de vos visiteurs !

Je reviens sur l’intention du visiteur. Quelle que soit sa provenance (Google, lien sur les réseaux sociaux …) son intention N’EST PAS DE VOUS FILER SON MAIL ! Il vient pour lire un article, pour s’informer, il vient peut-être aussi pour vous découvrir au travers de votre site.

Alors, si d’entrée de jeu vous l’agressez avec un pop-up… J’ai fait cette connerie. Et j’ai arrêté. Parce que je n’en peux plus d’arriver sur un site avec des tonnes de fenêtres qui s’ouvrent de partout.

Le marketing sapin de Noël

Et veux-tu recevoir mes notifications dans ton navigateur, et veux-tu ma super vidéo, et veux ma sensationnelle newsletter, et veux-tu un coup de réduction pour ma formation, et n’oublie pas d’accepter les cookies. Et je n’ai pas encore lu une ligne, que j’ai déjà cliqué 4 ou 5 fois pour que l’on me foute la paix !

Lire aussi  Découvrir un marketing à visage humain

Rentrer sur un site web est devenu pire que de rentrer dans une boutique physique ! Je n’ai encore rien demandé que l’on m’a déjà fait des tonnes de propositions.

Le propriétaire du site ne sait rien sur moi, mais déjà il m’explique qu’il sait tout ce dont j’ai besoin. Je n’ai pas encore lu une seule ligne de son article, que je suis déjà obligé de surveiller mes arrières. Ho ! La paix un peu !

La popup, la top bar, le slide-in, le formulaire in-content, le formulaire dans la sidebar, certains nous mettent tout ça sur une seule page ! C’est plus une page web, c’est un sapin de Noël ! Et tu parles d’un Noël toi, que des cadeaux à refourguer rapidos sur le bon coin.

Ce marketing n’est plus possible, du moins, à mon niveau, je n’en peux plus. Et je n’ai plus envie de faire subir cela à mes visiteurs.

Alors, je fais comment pour faire grossir ma liste de prospection via mon site ?

Hé bien tout simplement, j’ai viré les pop-up, viré les formulaires d’inscription dans mes contenus. Déjà, mes pages se chargent plus rapidement, et c’est un confort pour le lecteur.

Ensuite, j’ai créé une page dédiée à l’inscription. Et sur cette page, j’explique au lecteur ce qu’il va recevoir, quand il va le recevoir, à qui est-ce destiné. En résumé, j’essaie de répondre aux questions que se pose le lecteur, en étant très transparent.

Pop-up Vs Landing page

Et comme le marketing aime les chiffres, voici les chiffres. Le taux de transformation sur WhyIsLife est de 25%. Ce qui signifie que 25% de mes visiteurs me font suffisamment confiance pour me laisser leur adresse mail.

Je vais nuancer ce chiffre. WhyIslife est un site qui est né en juillet 2019. Il est donc récent est son trafic ne se compte pas en milliers de visiteurs par jour (par encore, et j’y bosse d’arrache-pied). Cependant, sur 100 personnes qui vont visiter mes landing pages, 25 vont me confier leur adresse mail. Soit un quart du trafic.

Je ne sais pas vous, mais entre 0,5% et 25%, je ne sais pas hein, en tout cas, pour moi, le compte est vite fait !

Lire aussi  La relation client

Alors, vous allez me dire que 0,5% sur 10.000 visiteurs par jour, ça en fait du monde. Certes. Seulement voilà, avez-vous 10.000 visiteurs par jour ? Et si vous aviez 10.000 visiteurs par jour, est-ce que cela ne vaudrait pas le coup de tenter de créer une landing bien comme il faut ?

Parce 25% de 10.000, ça bien plus de monde que 0,5% de 10.000, non ?

Au fait, pourquoi un tel écart ?

Je vous parlais d’intention plus avant dans ce présent billet. Et ce n’est pas pour rien. Je vais me répéter : lorsqu’un internaute clique sur un lien pour venir lire l’un de vos contenus, il ne vient pas avec l’intention de vous filer son adresse mail. Il vient avec l’intention de lire ! Et de lire en paix.

Là où cela devient intéressant, c’est quand vous placez quelques liens dans vos contenus vers votre page d’inscription, quand vous mettez un lien dans votre menu. Lorsque l’internaute clique dessus, alors, c’est qu’il a au moins l’intention de voir ce que vous lui proposez.

Là, à cet instant, il est dans une démarche d’ouverture, charge à vous de rédiger une page qui puisse le séduire et lui donne envie de vous confier son adresse mail.

Et à partir du moment ou l’internaute a fait une démarche consciente et volontaire de venir sur votre page, alors vous avez déjà une bonne partie du boulot.

Que retenir de tout cela ?

Il est évident que chacun pense son marketing comme bon lui semble et ce n’est pas à moi de vous dire ce que vous devez faire ou non. Mon intention ? Que chacun s’interroge sur le type de relation qu’il souhaite avoir avec ses lecteurs, ses prospects.

La popup, le slide-in et consort, c’est agressif. Avez-vous envie de construire une relation de confiance en partant en mode agressif ?

Ou préférez-vous que vos lecteurs prennent un peu de temps pour vous découvrir et apprendre à vous faire confiance ?

C’est une question qui mérite d’être posée, et chacun est libre d’y apporter la réponse qui cadre le mieux avec ses intentions, ses besoins, son business, sa vision.

Comme à chaque fois, je retrouve mon axe après chacune de ses tribus. J'ai besoin d'être boostée régulièrement ...et Stéphane a le chic pour stimuler l'équipe et en plus il me fait sourire avec son humour caustique !

TITAWA Avatar
TITAWA
Dans la rubrique Le Blog

Le pourquoi est-il si pénible ?

Pourquoi se demander pourquoi ? Pourquoi ? Elle chiante cette question. Elle emmerdante. Pourquoi ? Bah parce que j’ai envie ! Avec ça, vous n’irez

Faites du marketing

marketing : Ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire Comment fonctionne aujourd’hui le marketing ? Le marketing, c’est l’art de trouver des clients.

small_c_popup.png

Les Humains, la newsletter décalée par René le Bot

Offert : 6 vidéos exclusives pour l'entrepreneur digital

small_c_popup.png

Momentum

Vous êtes inscrit sur la liste d'attente.

Plus vite nous aurons atteint le nombre minimal d'inscrits, plus vite nous pourrons commencer.

Alors, pourquoi ne pas partager cette page auprès de vos amis ? Merci !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn