Une alternative pour se passer du persona

comment se passer du persona
NON ! Le persona n'est pas l'unique méthode pour créer son audience, surtout pour l'entrepreneur individuel. Voici comment vous passer du persona dès à présent.
Par Stéphane Briot

Par Stéphane Briot

Auteur du livre Bien Utiliser son Blog - Eyrolles | Coach et mentor

Voir sur Amazon

Stéphane est un mentor qui sait faire ressortir le meilleur de soi, avec un franc parler, il m'a aidé à prendre confiance en moi et en mon projet! Une bouffée d'ondes positives à chaque fois qu'on se parle! Je le recommande chaudement.

LN Avatar
LN

partager cet article

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Au sommaire de Une alternative pour se passer du persona

Le persona, c’est la technique favorite des marketeurs, des gourous, des formateurs. Et si vous n’aimez cette méthode, si vous vous n’êtes pas à l’aise, si vous ne la comprenez pas, tant pis pour vous ! En outre, le persona est présenté à l’entrepreneur individuel comme l’unique solution pour établir son marketing, et en réalité, rien n’est plus. Voici donc une alternative à l’encombrant persona.

Le persona, la technique du marche ou crève

En gros, la façon dont vous le persona vous est présenté en tant qu’entrepreneur individuel, cela ressemble à du « marche ou crève », et aucune alternative ne vous sera jamais proposé.

Je peux vous le dire, j’ai galéré durant des années pour essayer de poser mon marketing et ma communication. J’ai eu beau chercher de partout, je n’ai trouvé rien d’autre que ce putain de persona !

Je n’en pouvais plus et j’étais limite au bord du suicide entrepreneurial. Je me serais bien pendu avec ma souris, mais elle sans fil. J’ai donc du trouver encore un peu la force de vivre.

Et bien m’en a pris, parce que j’ai fini par trouver mon Graal, mon idéal !

J’ai enfin mis la main sur une méthode qui me permette de me centrer sur moi, sur mes envies, sur mes aspirations, sur ce que je souhaite apporter à mes clients.

Une méthode qui se moule autour de moi et non sur un hypothétique personnage dont je ne sais rien et pour qui je dois tout inventer. C’est bien beau, mais j’ai pas fais devin première année moi.

Attendez, je dois préciser un truc tout de même. Je ne suis pas un anti persona. Je comprends parfaitement leur utilité dans un cadre précis. Et ce cadre, ce n’est pas le mien.

Quel est ce cadre ? La data. Beaucoup de data, énormément de data. En tout cas, bien assez pour pouvoir commencer à tracer des profils sans trop de risques de sa vautrer.

Enfin une alternative crédible au persona

Seulement, lorsque l’on débute, ou même quand on commence à avoir quelques clients, la data, c’est pas trop ce que l’on a en stock.

Et celle que nous avons à disposition, ce n’est pas forcément la plus précise (exemple, les stats des sites web ou les rares stats que veulent bien nous fournir quelques réseaux sociaux).

Dans les faits, il quand même délicat de tracer un portrait du client final. Alors certes, le persona, c’est un client dit idéal, un client fictif. Seulement que sais-je de lui ? Ce que je veux bien mettre dans ce portrait-robot ?

Lire aussi  Comment communiquer avec 100€ par mois

Donc, les mecs sont en train de me dire que je dois utiliser le technique du doigt mouillé, la navigation à vue, ou alors, y aller au pifomètre. Super !

Bah je dois être con car je ne suis jamais arrivé. Et il est rassurant de voir qu’il existe, à la louche, entre 20 et 30% des entrepreneurs qui n’y arrivent pas non plus. Et encore, ici, je ne parle ici que de ceux qui osent le dire à voix haute.

Alors, quand on n’y arrive pas avec le persona, on fait comment ? On reste là comme un con ? On balance des incantations en espérant que ça marche ? On prie l’univers de bien vouloir nous venir en aide ?

Un marketing tourné vers l’entrepreneur, le créateur

Rien de tout cela. On se tourne vers le Why. Pourquoi cela ? Hé bien pour la simple et bonne raison que le Why se centre sur vous, sur ce que vous souhaitez apporter à vos futurs clients.

Le Why vous aide à définir vos valeurs avec une précision redoutable, il vous aide à mieux vous comprendre, il vous donne une direction à suivre : la vôtre.

Le Why vous aide

  • à préciser votre proposition de valeur,
  • à clarifier votre propos, votre discours et donc,
  • à le rendre audible et compréhensible par votre public
  • à attirer à vous des clients qui vous ressemble

J’ai vu et entendu beaucoup d’entrepreneurs être en perdition totale face à cette méthode du persona, et ne pas réussir à avancer, voire même en arriver à renoncer à cause de cela. Sérieusement ? Ce n’est juste plus possible !

Étant moi-même passé par cette galère, je vous avoue le niveau de soulagement que j’ai ressenti lorsque j’ai découvert le Why.

Ho ! Attendez, ce n’est pas un miracle, parce que derrière, faut quand même faire le job, parce que ça ne va pas se faire tout seul.

Sortir de la course au prix et au service

Toutefois, quand on sait où l’on va, pourquoi et comment on y va, faut quand même bien dire que c’est vachement plus sympa, et on se sent quand même sérieusement plus léger. Je peux vous le dire, j’en suis passé par là.

Lire aussi  Le putaclic (ou le clickbait)

Aujourd’hui, je bosse avec ma liste de valeurs essentielles, liste que je peux distiller à souhait dans mes contenus. Et vous savez quoi, ça vient vachement facilement.

Pas besoin de m’emmerder avec des tournures de phrases ampoulées qui ressemblent à ce que je peux lire partout. Rien de de tout cela !

Je parle avec mes valeurs, avec les convictions qui m’animent profondément, je peux ainsi créer mon style, afficher ma différence, connaitre mes limites, bref, je peux être pleinement moi ! Et c’est quand même un sacré confort !

Quand je vois mes concurrents qui se tapent dessus à coup de copywriting, à coup de qui à la plus grosse, de qui fais le plus de miracles, de qui vous fais (soi-disant) gagner le plus d’oseille, bah je me sens serein, car je ne joue pas dans la même cour qu’eux.

Le Why, une différence qui se ressent et qui attire

Et puis, je sais une chose : le client qui vient chez moi, il ne vient pas pour une promesse X ou Y, il ne vient en espérant un miracle marketing ou je ne sais quelle autre connerie vendue ailleurs.

Il vient parce que c’est moi, parce que mon discours, différent de ce qui se fait ailleurs, le touche, lui parle. Il vient parce que cela fait un petit moment qu’il me suit, qu’il m’écoute, qu’il me lit, et que tout cela le vibrer à l’intérieur, ça resonne en lui.

Et vous savez quoi ? Bah ça me fait vachement plaisir d’être choisi pour ces raisons-là, ça me donne encore plus envie de me défoncer pour mon client.

Si je vendais du marketing à la chaine comme le font beaucoup aujourd’hui, je me ferais chier d’une force ! Et étrangement, beaucoup de mes clients me disent ressentir cette différence. Et j’en suis fier.

Et tout cela, c’est grâce à mon Why que j’ai pu le mettre en place. Ho, bien sûr, cela demande un peu de cran et de courage au début. Et puis, quand les premiers clients arrivent, la machine se met en route, doucement.

Et le cercle vertueux s’enclenche. Un client, puis deux, puis trois… Si le Why n’est pas une formule miracle ou une baguette magique, c’est une sacrée alternative à laquelle vous devriez prendre le temps de réfléchir.

D’ailleurs, on peut même en parler ensemble.

Stéphane a été exceptionnel pour moi! il m'a re-motivé et aidé à surmonter une période difficile pour mon projet. Vraiment un très grand merci à lui pour son soutien. Plus qu'un mentor mais une belle rencontre personnelle!

Yulia Avatar
Yulia
Dans la rubrique Marketing